Copyright 2012-2013
Built by Steve Lyons
with Indexhibit

MANDAT

Fondé en 2012 dans la tradition de la Copenhagen Free University, le centre de pédagogie féministe (CPF) est un espace consacré à la discussion ouverte et à la production du savoir, un espace libéré des entraves financières, des exigences scolaires et des contraintes idéologiques qui régissent les institutions académiques traditionnelles. Selon les membres du CPF, le féminisme est autant une politique qu’un point de départ pour l’apprentissage collectif et collaboratif. C’est également une invitation au débat, un défi lancé, et le début d’un échange à la fois très sérieux et sérieusement drôle.

Le CPF encourage la pratique du féminisme en organisant des cercles de lecture, des conférences, des ateliers, des séances de visionnement de films, des fêtes, des performances et d’autres événements encore, tous à l’entrée libre.

Au CPF, l’éducation n’est pas formalisée au moyen de devoirs et d’évaluations. Le savoir émerge, au contraire, de façon tout à fait spontanée… en réponse aux conditions données, aux participant.e.s qui se sont présenté.e.s, au nombre de verres consommés. Que ce soit entre les lignes d’un texte théorique, à l’intérieur d’une salle de classe, dans une galerie d’art, au sein d’une cuisine, d’un salon, d’une chambre à coucher, ou bien même dans la rue, les membres du CPF cherchent le féminisme partout…n’importe où on peut rêver de le trouver.

MANDATE

Founded in 2012 in the tradition of the Copenhagen Free University, the Centre for Feminist Pedagogy (CFP) is a space for open conversation and knowledge production, unencumbered by the financial constraints, program requirements and ideological limitations of traditional academic institutions. Taking feminism as a starting point, an invitation for debate, a challenge, and a fruitful exchange, the CFP provides the opportunity for collective and collaborative approaches to life and learning that are at once very serious and seriously funny.

The CFP promotes the practice of feminism through readings, discussions, workshops, screenings, parties, performances and other events that are free and open to all.

At the CFP, feminist education is not formalized through assessment and assignments but emerges as a spontaneous response to the conditions, the participants and the amount of wine at hand. In the classroom and the art gallery, in kitchens, living rooms, bedrooms, hallways and on the street, we at the CFP strive to find feminism not only in books, libraries and museums, but also where we least expect it.